d'ailleurs d'ici

The Atlas of Beauty: la beauté sans frontières des femmes

J’ai découvert le superbe projet photographique de The Atlas of Beauty en écoutant le podcast Women who travel de Conde Nast. La photographe roumaine de 33 ans, Mihaela Noroc racontait son incroyable projet photographique et avait carte blanche pour nous présenter sa démarche artistique et ses débuts de photographe dans un pays où la créativité et l’innovation n’étaient pas nécessairement mises de l’avant pour une jeune photographe féminine de surcroît.

À 27 ans, elle décide de mettre Bucarest et son ordinaire de côté pour parcourir le monde et accoucher de son projet, The Atlas of Beauty. Fille de peintre, elle laisse la créativité et l’univers pictural familial transparaitre dans son travail unique.

Depuis les dernières six années, elle sillonne les quatre coins du monde, au départ dans un but de perfectionnement de sa technique photographique, mais essentiellement pour immortaliser des portraits de femmes du monde, des femmes magnifiques et tragiques, des femmes fortes et inspirantes, des femmes à l’aube de l’âge adulte, des femmes mûres et sublimes, des femmes blessées et survivantes.

I see myself like a normal woman, with ups and downs. I work hard for my dream, and, fortunately, this dream is very appreciated by a large audience. But there are millions of women in the world, that work even harder for their goals and their activities don’t seem so spectacular from the outside. I hope I will have the chance to photograph some of them for the project, capturing their inner and outer beauty and showing how special they are. – Mihaela Noroc

Bien que le métier de photographe soit de plus en plus répandu et accessible pour tous, la discipline est largement dominé par des hommes et ça fait franchement du bien de pouvoir s’émerveiller devant un regard complètement féminin sur ses sujets. Le travail de Mihaela porte en effet un commentaire dénonçant l’image biaisée des femmes dans les magazines et la presse à travers des photographies léchées, modifiées et qui présentent des femmes essentiellement issues de milieux aisés occidentalisant les photos que l’on retrouve partout dans les médias actuels.

Son projet met en lumière des femmes issues de divers domaines, pays, régions et milieux sociaux-économiques et qui ont toutes une histoire à raconter à travers leurs regards qui en disent long. Ces yeux, magnifiquement représentés, conservent ce regard authentique qui transperce l’âme. À côté des magnifiques clichés de la photographe, on retrouve quelques lignes qui en disent long sur les sujets de ses photos: le contexte dans lequel a été prise la photo, les rêves et aspirations des modèles, leurs envies au quotidien.

Aujourd’hui, Mihaela voyage avec sa magnifique petite fille, d’à peine un an au moment d’écrire ces lignes, en train à travers l’Europe, un geste qui en dit long sur son désir d’autonomisation et d’émancipation des femmes autour du globe. Pour l’encourager dans son projet unique, la suivre dans ses péripéties et admirer ses splendides clichés, rendez vous sur son blogue, sa page Facebook et son compte Instagram.

Source: Livre à commander ici // Et son siteThe Atlas of Beauty.

«

»

what do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *