d'ailleurs

Bangkok en 24 heures

24 heures top chrono.

24 heures de sueur aigre, de chaos et de pollution, de fumet de poisson, de volutes d’encens, d’effluves de fleurs de jasmin.

« Same same, but different. This Thailish T-shirt philosophy sums up Bangkok, a city where the familiar and the exotic collide like the flavours on a plate of pàt tai. ». Combien de fois dans ma vie de voyageuse ai-je utilisé cette maxime? « Same same, but different ». Que ceux qui ont visité l’Asie du Sud-Est et qui N’ONT JAMAIS entendu ça lèvent le doigt!? Impossible de s’en sauver. 

24 heures. C’est trop peu pour prendre le pouls d’une ville aussi étendue, grandiose et vivante que Bangkok. Cependant, pour me rendre au Cambodge en train, c’est un arrêt obligatoire qui me fait grandement plaisir. L’appel de la « Cité des Anges » est bien réel. D’ailleurs, je sais déjà que je reviendrai, passer quelques jours, voire une semaine pour visiter la capitale thaïe de fond en comble.

Until you’ve eaten on a Bangkok street, noodles mingling with your sweat amid a cloud of exhaust fumes, you haven’t actually eaten Thai food. It can be an intense mix: the base flavours – spicy, sour, sweet and salty – aren’t exactly meat and potatoes. But for adventurous foodies who don’t need white tablecloths, there’s probably no better dining destination in the world. (Lonely Planet)

Déjà, le nom de la capitale de la Thaïlande est évocateur, explose de mille saveurs, a une connotation de confusion, est une invitation au dépaysement. Bangkok est sucrée salée.  Explose en bouche avec des pointes de piments rouges, du cari plein les narines, des fruits exotiques venant calmer le feu aux papilles. Bangkok est influencée par ses proches voisins. En effet, il est possible, durant la même journée, de déjeuner avec des dim sums cantonais, de collationner avec des satays malais brûlants, de goûter le meilleur Pad Thaï à vie pour dîner et de terminer la soirée attablé devant un plat brûlant de curry de poisson ou même une poutine (salut Bruno! Je t’aime!).

With so much of its daily life conducted on the street, there are few cities in the world that reward exploration as handsomely as Bangkok does. Cap off an extended boat trip with a visit to a hidden market. A stroll off Banglamphu’s beaten track can lead to a conversation with a monk. Get lost in the tiny lanes of Chinatown and stumble upon a Chinese opera performance. Or after dark, let the BTS (Skytrain) escort you to Sukhumvit, where the local nightlife scene reveals a cosmopolitan and dynamic city. (Lonely Planet)

Bangkok est un véritable musée à ciel ouvert. Un labyrinthe complexe. Un creuset culturel, linguistique et gastronomique. La ville est riche de centaines de temples tous plus magnifiques les uns que les autres, des marchés occupés, des canaux enfermant un fleuve navigable, des palais somptueux, des musées fastes. Le plus grand centre économique et cosmopolite du pays est également la plus grande agglomération de la Thaïlande et un pôle d’attraction pour ses voisins immédiats tel que le Cambodge, la Chine, le Laos et le Myanmar.

Avec des gratte-ciel rutilants toisant un imbroglio de bicoques sur pilotis, ses autoroutes urbaines suspendues au-dessus des immeubles et ses gigantesques centres commerciaux climatisés qui voisinent avec les roulottes des cuisines de rues, Bangkok s’affiche d’emblée comme une ville plurielle. Formidable kaléidoscope de couleurs et d’odeurs, Bangkok, la Cité des Anges, vibrionne d’une marée humaine qui sème sa gaieté sur fond de temples clinquants et de petites échoppes aux néons criards. (Le Routard)

24 heures top chrono

Matin

  • Vous vous réveillez sans doute très tôt à cause du décalage horaire et de la chaleur écrasante apportée par les premiers rayons du matin;
  • Trouvez un café de troisième vague (il y en a des dizaines dans la capitale) et dégustez un excellent café thaïlandais pour bien démarrer la journée;
  • Découvrez les incontournables Palais Royal & le Wat Par Kaew (pour son Bouddha émeraude) pour un deux en un parfait! Visitez ces deux sites au lever du jour, quand les autres touristes dorment encore, pour profiter du silence et d’un ciel dégagé;
  • Visitez le Musée National de Bangkok pour en apprendre davantage sur la naissance et l’évolution de la ville au fil des siècles et sur son riche patrimoine bâti.

Midi

  • Des centaines d’options alléchantes s’offrent au visiteur affamé. Car Bangkok est une ville franchement gourmande. Pour une expérience locale hors du commun et pour les petits budgets comme le mien, je vous suggère d’essayer un food court tel que le Food Court Terminal 21 ou le MBK center pour une multitude d’options de repas à partager sur le pouce;
  • Pour les plus aventuriers (et les amateurs de chaleur), n’hésitez pas à découvrir le quartier indien (India Town) pour ses temples, ses boutiques et ses restaurants!
  • Un bon truc pour éviter les empoisonnements alimentaires lorsqu’on mange dans la rue est de toujours regarder la propreté de contenants de sauces et de condiments. Si ceux-ci sont impeccables, le propriétaire du stand de rue s’attarde immanquablement à nettoyer son plan de travail et ses ustensiles de cuisine malgré l’achalandage. Évidemment, les petits bouis-bouis les plus occupés et ceux choisis par les familles de locaux avec de jeunes enfants sont absolument à essayer!

Après-midi

  • Embarquez sur un bateau-navette utilisé comme taxi fluvial par les habitants de la ville pour vous déplacer et profiter de la brise;
  • Naviguez sur le Chao Phraya, « fleuve des rois » avec les locaux sur des bateaux qui montent et descendent le fleuve toute la journée;
  • Visitez cérémonieusement un temple majeur de la ville tel que le Wat Arun, le Wat Phra Kaeo ou le Wat Pho. Rencontrez des moines, magnifiques dans leurs robes safran.

Soirée & nuit

  • À la tombée de la nuit, cherchez un bar rooftop dans le quartier de Sukhumvit (idéalement muni d’une piscine sur le toit) pour prendre un verre au coucher du soleil et pour contempler la clinquante silhouette du centre-ville qui se dévoilera sous vos yeux;
  • Dirigez-vous vers le Chinatown et sa rue Yaowarat pour engloutir ses délices à toute heure du jour et de la nuit. Soirées animées, cuisine de rue, restaurants chinois, bars, etc;
  • Pour les fêtards, rejoignez directement Khao San Road, le repère des touristes et paradis des baroudeurs, pour ses boutiques, son marché de nuit, ses restaurants, ses bars et ses discothèques. Les oiseaux de nuit s’entendent pour dire que l’endroit est tout désigné pour goûter aux plaisirs nocturnes de Bangkok.

Sources: Le Routard // Lonely Planet // Culture Trip // Passion Passport // Photos de Unsplash.

«

»

what do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *