Deux musées méconnus de New York
Deux musées méconnus de New York
d'ailleurs

Bouder (un peu) les musées populaires new-yorkais

Art et histoire: deux musées méconnus de New York

Pour moi, une visite à New York est prétexte à faire un détour dans les musées de renommée internationale de la ville qui abritent de véritables trésors au sein de leurs collections extraordinaires. Au diable le shopping, j’aime beaucoup mieux arpenter les musées que les grandes avenues commerçantes! Lors de notre dernière visite dans la Grosse Pomme l’an dernier, ma mère et moi avons osé sortir des sentiers battus muséologiques, avons boudé le Guggenheim et le MET pour mieux découvrir deux musées de taille plus modeste que les incontournables géants new-yorkais.

La Neue Galerie

Ce musée dédié à l’art moderne et au design allemand et autrichien du siècle dernier est situé sur la 5e avenue dans un édifice érigé en 1914 magnifiquement préservé et mis en valeur, qui en vaut à lui seul le détour. En un seul coup d’œil, le décor art déco, les riches boiseries et l’imposant escalier digne des grands hôtels européens de prestige nous renvoient une centaine d’années en arrière dans le Vienne ou le Berlin en pleine ébullition artistique. La boutique déborde d’ouvrages que l’on voudrait se procurer et un détour au café d’inspiration viennoise conclut magistralement la visite. La collection permanente est à couper le souffle; les dorures organiques ornant les immenses toiles de Klimt complémentent magiquement les œuvres tourmentées d’Egon Schiele. Lors de notre visite, nous avons eu droit à une excellente et pertinente exposition temporaire qui portait sur l’Art Dégénéré, une visite tout simplement extraordinaire qui mettait en lumière le travail des artistes de tous horizons honnis et conspués par le nazisme entre 1933 et 1945.


Le Tenement Museum

Je suis réellement une férue d’histoire et de musées. La visite dans ce lieu hors norme qu’est le Tenement Museum nous a fait revivre l’espace de quelques heures un pan sombre de l’histoire de la ville dans un musée in situ où tout favorise l’immersion du visiteur au cœur du quotidien des immigrants des XIX et XXes siècles à New York. L’immeuble a été miraculeusement figé dans le temps, presque totalement préservé des effets du temps grâce à son abandon dans les années 1930 pour cause de non-conformité des escaliers en bois. Tous les étages sont aménagés en fonction de thématiques abordant le quotidien de possibles habitants de cet immeuble, majoritairement immigrants et peu fortunés. Dès notre arrivée au musée nous devons (difficilement) choisir le parcours thématique et guidé qui nous intéresse le plus parmi tous les choix offerts, car nous ne pouvions pas nous rendre seuls dans les étages supérieurs pour une question autant de médiation que de préservation du lieu. Que ce soit pour faire une incursion dans une reconstitution d’un magasin général tenu par une famille juive ou dans celle d’un minuscule appartement d’une famille peu fortunée d’immigrants irlandais du début du siècle, tout est mis en place pour redonner vie à deux ou trois générations d’hommes et de femmes venus s’installer en Amérique avec la promesse d’une vie meilleure.

«

»

2 COMMENTS

  • Avatar
    Claire

    Deux endroits à arpenter absolument. NYC hors des sentiers battus par la meute touristique.

  • Avatar
    Eriko

    Voilà deux raisons supplémentaires de traverser l’atlantique ! C’est un très bel article (un peu court…). Ton blog est super : sobre, attirant et apaisant (tout le contraire du net, quoi…).

what do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *