d'ailleurs

La Gaspésie de mon père

Quand j’étais petite, on voyageait beaucoup en famille l’été. On explorait majoritairement le Québec, que je connais maintenant presque de fond en comble. Mes grands-parents habitaient loin, à Matane, aux portes de la Gaspésie, et chaque été on allait passer quelques jours en leur compagnie, moi et ma petite sœur, telles deux grandes exploratrices en devenir. Nous en avons fait de la route, sillonné le bitume québécois avec toujours une grande avidité de découverte, mais les paysages grandioses de la côte gaspésienne ne cesseront jamais de m’émerveiller avec ces mêmes yeux d’enfant.

Les amoureux à la plage de Barachois

Les amoureux à la plage de Barachois

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour moi, la Gaspésie évoque les grandes vacances, le plaisir de voir des parents lointains et surtout les excellents fruits de mer frais préparés avec amour par ma grand-mère paternelle. Par chance, mon père a toujours rêvé d’avoir un pied à terre dans cette magnifique région qui est de loin sa préférée, celle de ses ancêtres. Il a donc acquis une magnifique petite maison grise à Barachois, à mi-chemin entre Percé et Gaspé, un peu plus tôt cette année. Une maison ancienne remplie de souvenirs et qui a bravé vents et marées et près d’une centaine d’hivers glaciaux. Malgré le fait que près de mille kilomètres nous séparent de ce petit havre de paix, nous sommes tous enthousiastes d’y laisser à notre tour, des souvenirs naître et mourir sur ces planchers de bois marqués par le temps, assis auprès du poêle à bois et sur cette immense terre liant mer et forêt. Nous nous y retrouvons justement la semaine prochaine, prendre nos premières d’une longue série de vacances en famille, je vous promet un billet à mon retour!

Petite maison grise de Barachois

Petite maison grise de Barachois

 

 

 

 

 

 

 

 

 

«

»

1 COMMENT

  • Avatar
    Claire

    Et que dire des promenades sur le bord de mer, c’est vraiment beaucoup pour toute cette eau que la Gaspésie est si belle et romantique. Cette région évoque à la fois le berceau du Québec, que dis-je du Canada, et le point le plus à l’est quand on quitte pour aller dans les vieux pays. Point d’ancrage.

what do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *