Vue depuis appartement
Vue depuis appartement
d'ailleurs

Le voyage à petit budget (Partie 1) – Le logement

Quand je pars, j’aime avoir la possibilité de rester le plus longtemps possible au même endroit afin de réellement m’imprégner de l’atmosphère du lieu, d’avoir l’occasion d’observer les habitants à travers leur quotidien et de flâner comme si, moi aussi, j’étais une habituée de l’endroit. Outre le prix du billet d’avion, le logement reste sans contredit une part intégrante du budget alloué au voyage. Voici quelques solutions qui permettent de couper dans les frais sans toutefois entraver le réel plaisir qu’on a d’être dépaysé, ni même de faire abstraction de tout confort. 

La location d’appartements est le choix idéal pour les voyageurs qui peuvent se permettre un peu plus de dépenses côté logement et qui sont habitués de séjourner dans les hôtels des grands centres. Grâce à Airbnb, il est extrêmement facile, rapide et plutôt économique de dégoter la perle rare dans le quartier qui nous intéresse. Ce qui est doublement intéressant à mon sens, c’est que l’on peut réellement goûter au quotidien et découvrir le quartier chéri de celui ou celle qui nous ouvre la porte de son logement. Il est également agréable et économique d’utiliser les commodités (cuisine, Wi-Fi, baignoire, etc.) qui sont mises à notre disposition. 

Les auberges de jeunesse vont satisfaire toutes les bourses puisque la gamme des chambres, des services offerts et des prix associés est très variable. Personnellement, j’adore partager ma chambre avec 6, 10 voire même 20 personnes, je m’y sens en sécurité et mon porte-feuille est doublement content puisque c’est l’option la plus économique en auberge. Voici quelques moteurs de recherche d’auberges populaires, mais notez qu’il est parfois recommandé de réserver directement auprès de l’auberge afin d’encourager les hôteliers qui offrent ces logements à bas prix et de diminuer les frais de gestion excédentaires associés aux réservations en ligne. (Hostelling International Hostel World  Hostel Bookers).

Le camping reste une option intéressante pour les plus aventuriers, car il ne faut pas oublier que l’on transporte notre chez-soi partout où l’on va. Il faut donc absolument s’assurer d’avoir le matériel adéquat, qui est à comptabiliser dans les coûts du voyage (tente, gamelles, brûleur, sacs de couchage, etc.). Les tentes hamac (comme les Tentsile) sont une option autant économique monétairement que pour l’espace et le poids dans le sac à dos. Il n’est pas recommandé de dormir sous la tente partout sur le globe; l’Europe reste un bon point de départ pour les voyageurs amateurs de camping. Cependant, si vous avez l’âme nomade, mais que vous ne voulez pas abandonner le confort de l’hôtel, l’option du glamping assure un dépaysement des plus « glamour ». Plusieurs terrains de camping sont relativement accessibles sur le continent européen et sont bien répertoriés sur Internet, on s’y retrouve facilement si l’on prend le temps de faire des recherches au préalable. Cependant, lorsque l’on sort des sentiers battus et que l’on s’éloigne des capitales, les terrains peuvent être plus excentrés et moins bien desservis par les transports en commun, deux aspects à prendre en considération dans le calcul des coûts.

Deux nouvelles tendances se dessinent également sur le web en matière de logement et de tourisme: l’échange et le « gardiennage » de maisons. Deux options gratuites et faciles d’accès. Dans le premier cas, il suffit de trouver preneur pour votre maison ou votre appartement, idéalement dans un pays où il vous ferait plaisir de séjourner, pour ensuite échanger votre logement avec le leur durant une période donnée (Échange de maisons et Troc maison). Dans le deuxième cas, vous devez vous inscrire à un site sécurisé et poser votre candidature pour vous occuper d’une propriété (et même des animaux de compagnie) des résidents durant leur absence (House sitters).

Les plus travaillants d’entre nous seront heureux d’apprendre que leur soif de voyage peut également être assouvie en échange de leur dextérité manuelle, de leurs compétences physiques ou simplement en donnant un bon coup de main. Le woofing et des sites tels que workaway fournissent le logement aux volontaires qui proposent leur temps et leur main-d’oeuvre à la réalisation de diverses tâches telles que le travail sur une ferme organique en Australie ou l’élevage de lamas dans la cordillère des Andes. 

Finalement, la dernière option est elle aussi gratuite, mais ne requiert presque pas d’engagement de la part du voyageur. Il s’agit du couchsurfing où vous est offerte pour quelques nuits l’hospitalité d’un bon vieux canapé 

Vous avez maintenant tous les outils en main pour faire des choix judicieux en matière de logement économique, il ne reste qu’à trouver la destination qui vous fait le plus rêver… Bon voyage!

«

»

what do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *