d'ailleurs

Les couleurs du Rajasthan

Si l’Inde entière est parsemée des vestiges de splendides bastions, nulle part ailleurs on ne découvre des places fortes d’une telle magnificence, dressées dans des paysages désertiques, tels des mirages des temps passés.

Ma première visite (car, il y en aura certainement d’autres) dans la région du Rajasthan remonte à mars 2015. Il s’agit pour moi d’un moment charnière de renaissance personnelle et d’un renversement de situation dramatique pour ce séjour en Inde qui a d’abord été ponctué de rats, d’une  humidité écrasante, d’une fatigue due à une vingtaine de jours au Sri Lanka à réapprendre à voyager et d’une indigestion carabinée de plusieurs jours.  Notre arrivée dans cette sublime région de l’Inde du Nord nous a ouvert les yeux sur que le pays a de plus beau à offrir et ça a, presque immédiatement, changé du tout au tout ma perception de ce pays et laissé un souvenir brillant de ce voyage à ma mémoire.

Cet itinéraire, nous l’avons échafaudé comme une liste d’incontournables. Car, outre Agra et Varanasi, nous avons concentré nos visites du Nord au Rajesthan principalement. Nous avons découvert les splendides villes d’Udaipur, de Jodhpur, de Jaisalmer et de Jaipur pendant une durée de deux semaines environ. Nous avons utilisé le train pour nous déplacer et l’autobus pour rejoindre Udaipur, la première étape de notre escapade au Rajasthan. Il fallait évidemment faire des choix déchirants parce que cette région nous promettait des choses à faire et à voir pendant plus d’un mois en s’y attardant bien. Nous n’avons donc pas pu aller à Pukshar malheureusement, mais cette ville sainte vaut véritablement le détour!

Les principales villes – Jodhpur la bleue, Jaipur la rose, Udaipur la blanche et Jaisalmer la jaune – s’égrènent dans des paysages de plus en plus arides en direction de l’ouest, vers le désert du Thar. Bien sûr, au Rajasthan, comme ailleurs en Inde, la pauvreté existe. Mais on y rencontre rarement la foule des mégapoles du pays. Puis, en visitant l’incroyable chapelet de palais somptueux et de forteresses imprenables, on démêle peu à peu l’écheveau des siècles qui se superposent.

Découvrir le Rajasthan, c’est parcourir son histoire : querelles et rivalités entre maharajas, mariages, trahisons, guerres vengeresses. C’est aussi se laisser porter par sa magie et sa poésie. (…) Les Rajasthanis dégagent une élégance et un sens esthétique troublant de naturel, sublimés par leurs costumes colorés. Autant d’images superbes auxquelles se mêlent poussière, dromadaires, vaches sacrées, villages en torchis, temples merveilleux, et demeures de rêve aux murs ciselés de mille enluminures de pierre.

Si l’Inde entière est parsemée des vestiges de splendides bastions, nulle part ailleurs on ne découvre des places fortes d’une telle magnificence, dressées dans des paysages désertiques, tels des mirages des temps passés.

Mais aussi enchanteurs que soient ses trésors architecturaux, cette région est également une terre de dunes et de jungle, peuplée de tigres et parcourue de caravanes, où chatoient aussi bien les joyaux vendus aux étals que ceux, moins tangibles mais non moins brillants, d’une culture à la vivacité sans faille. Les fêtes s’y succèdent tout au long du calendrier ; quant à l’artisanat et à la gastronomie, ils y sont tout simplement fabuleux. De fait, le Rajasthan est un royaume de rêve procurant tant d’émerveillement qu’il se place en tête des États à visiter.


Pour moi, toute la beauté du Rajasthan, réside ici:

Des naans chauds sortis du tandoor imbibés de paneer masala crémeux et épicé;

Les chèvres qui ressemblent à des gens que l’on connaît, mais que l’on ne nommera pas,

Des tangerines sucrées engouffrées hâtivement et son vendeur qui me salue;

Des vaches couchées de tout leur largesse dans les déchets, évitées de justesse par de turbulents motocyclistes;

Les maudites bonnes peanuts grillées (!);

Des lacs brillants de mille feux et des femmes agenouillées aux ghats;

Les feuilles de laitues aux ramures géantes piétinées à même le sol des marchés;

Des saris incroyablement brodés et colorés qui virevoltent sous le vent du désert;

Une repas de noces rocambolesque et bien arrosée;

Une majestueuse éléphante chatouillant un pare-brise;

D’odorantes tresses de soucis ocre;

De très, très longues moustaches touffues en enfumées;

Des enfants aux visages barbouillés;

Des châteaux de sable grandeur nature;

Des heures de train en 3e classe, le vent s’engouffrant dans mes cheveux;

Des villages poussiéreux, ensablés;

Des déserts rocailleux où s’échangent des dromadaires majestueux;

Des ciels étoilés observés, assis en tailleur près du feu;

Une nuit à la belle étoile sur une couverte, aux côtés de ma meilleure amie et d’un homme étranger (mais si gentil);

Des dunes dorées ondulantes;

Des tigres, véritables rois et maîtres des forêts indiennes;

Des gares désertes dignes de Darjeeling Limited;

Des bhang lassi qui font exploser la cervelle;

Des palais somptueux de maharajas belligérants;

Des temples grignotés par des rats (des milliers de rats grouillants s’abreuvant dans des casseroles de lait tiède);

Des villes aux noms évocateurs;

Jaisalmer, Udaipur, Jaipur, Pukshar;

Des forteresses suspendues, seulement accessibles à dos d’éléphant;

Une renaissance, un second souffle donné à notre voyage en Inde.

Sources: Routard & Lonely Planet & Unsplash pour les photos.

«

»

4 COMMENTS

  • Avatar
    Amélie

    Grâce à ton commentaire (sur mes photos de Dakar sur fb) je découvre ton (très) chouette blog !
    J’aime beaucoup les photos <3

    • Avatar
      Anne Bernard
      AUTHOR

      Merci énormément Amélie!

      C’est réellement un honneur, pour une grande fan de Hellolaroux comme moi 🙂

      • Avatar
        Amélie

        je viens de me rendre compte que je suis déjà abonnée à ton Pinterest haha mais je n’étais jamais encore venue ici ! Belle découverte en tout cas ! À bientôt xx

        Ps : au plaisir de te croiser sur MTL !

        • Avatar
          Anne Bernard
          AUTHOR

          Oui, avec grand plaisir!

          P.S. Je voulais te féliciter pour tes articles sur le Québec, ils sont très complets et magnifiques et je crois qu’ils font resplendir notre belle province partout en francophonie et spécialement en France. Bravo!

what do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *