d'ailleurs

Portugal minimal // bleu

 » L’âme a la couleur du regard. L’âme bleue seule porte en elle du rêve, elle a pris son azur aux flots et à l’espace.

— Maupassant

Le Portugal, comme un mirage au large d’une mer d’huile, une réussite que l’on atteint du bout des doigts, que l’on caresse, chérit.

Un 30e pays visité en 30 ans de vie. Une fierté.

Pour le plaisir des yeux, il était une fois le Portugal dans l’oeil des photographes. Des prises de vues minimalistes qui attisent l’envie d’évasion, des clichés dominées par le bleu, le cobalt, l’indigo. Élément picturesque focal évoquant la douceur, le réconfort, le rêve, un début de sagesse, l’écume flottant sur une mer azure.

Le bleu cyan des azulejos, faïence fragile, ornement traditionnel. Bleu comme les écailles des sardines pêchées à l’instant, ondulantes sous le soleil du levant. Bleu comme les immenses vagues de Nazaré, monstrueuses, orageuses, mais prisées des surfers. Bleu-noir terrifiant des profondeurs de l’Atlantique qui ceint la péninsule Ibérique. Bleu turquoise évanescent des plages secrètes d’Algarve. Bleu vif comme l’oeil acéré de l’explorateur quittant la côte du monde connu. Bleu comme l’acier qui rend les ponts aériens, de fragiles squelettes enjambant les fleuves. Bleu comme le grand Douro abreuvant des terres foisonnantes de riches récoltes. Bleu clair de quelques notes grattées à la guitare, douce mélancolie du fado chanté du bout des lèvres.

 

Lisbonne urbaine.

 

Portimão & la côte.

 

Pont Dom Luis, Porto.

 

Vila Nova de Gaia, l’Atlantique.

 

Gare Oriente, Lisbonne.

 

Tuiles bleues, Lisbonne.

 

Lagos et l’Algarve.

 

Maison de la musique, Porto.

 

Lisbonne, ville vivante.

Toutes les photos proviennent du site unsplash.

«

»

1 COMMENT

  • Claire

    Ce texte va toujours m’émouvoir. Memoire bleue de ce Portugal aimé. ❤

what do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *