d'ailleurs

Prague, ville-musée

Prague est une ville qui se découvre le nez en l’air. Une ville précieuse, une ville-musée. 

Ce qu’elle est belle Prague richement vêtue de tons ocre du crépi de ses maisons. Sublime, au détour de ses romantiques ruelles pavées, ses petits trams rouges tout droit sortis de l’après-guerre cahotent en enveloppant ses quelques passagers blasés d’un carrosse crissant au moindre arrêt. Une ville musicale où tout un chacun savent manier l’archet, où les Praguois se promènent en vélo le manteau au vent, la musique aux oreilles. 

Prague est une ville-colline, une ville-château, une ville bourgeoise où il fait bon s’attarder sur les ponts au coucher du soleil pour voir les célestes cygnes planer au-dessus du fleuve, la Vlatva chamoirée. Prague est tellement belle que les touristes n’en font qu’une bouchée, laissant les rues vidées seulement à l’aurore et les badauds épuisés de jouer du coude.

Prague est une ville qui se boit par grandes rasades de pilsner dorée. Elle est sucrée et fleurie au printemps, implacable durant l’hiver et chargée de secrets l’été. Une ville-musée simplement, car elle se laisse apprivoiser petit à petit par ses trésors architecturaux mis en valeur, son patrimoine préservé sous une cloche de verre, sa beauté soumise aux intempéries des siècles, mais rayonnante à jamais comme l’un des joyaux d’Europe centrale déposés à même un écrin de velours.

Voici quelques photos glanées au fil de mon séjour à Prague en septembre 2018.

Les gardiens du Pont Charles.
Pour rejoindre le Pont Charles (et ses centaines de visiteurs).
Les câbles du tram.
On lève la tête pour ne rien manquer.
Vieux rose.
Depuis le Château de Prague.
Les roses de ma grand-mère.
Depuis les hauteurs du Château, toute la ville nous est offerte.
De la musique à tous les coins de rue.
Les arcades, les volumes, la lumière naturelle.
Le fleuve Vlatva.
Un délicieux Trdelník framboise-choco.
Le vieux cimetière juif de Prague.
Entre ciel et terre.
La superbe synagogue.
Old Town Square // Vieille place.
Tout en hauteur.
Derniers instants de la Vieille Ville.
Le ciel en feu, la Vlatva chamoirée.
Dernières touches de soleil.
Le soir tombe sur les trams rouges.
La lumière du couchant était parfaite.
Les derniers rayons sur le Pont Charles.

«

»

what do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *