Lanternes asiatiques
d'ici

Trois restaurants asiatiques à essayer à Montréal

 

Je dois vous faire une confession, je raffole de la cuisine asiatique. Et pas juste un peu. Si je pouvais en manger 24 h sur 24 h, je le ferais. Je rêve encore du Vietnam, visité en 2009, où chaque repas était un véritable délice. En échange de quelques sous et d’un large sourire, on avait droit à un festin dégusté sur le pouce, bien installés sur de miniatures chaises en plastique pour enfants entre les passants pressés et les tuyaux d’échappement des motos. À Montréal, c’est un peu différent, moins dépaysant, mais on retrouve cependant plusieurs options intéressantes pour les amateurs. Cette semaine, j’ai essayé trois restos asiatiques pour le bien du blogue (et de mon estomac!).

Kinoya Izakaya (4250 Rue Saint-Denis, Montréal)

 L’une des quelques brasseries japonaises de plus en plus en vogue de la métropole, le Kinoya Izakaya saura charmer les inconditionnels du pays du soleil levant autant que les néophytes. L’accueil jovial et bruyant du personnel donne le ton dès l’entrée dans le restaurant, véritablement, il fait bon s’y retrouver entre amis autour d’un bon verre de saké frais. Le revêtement intérieur en bois du pub donne l’impression de se trouver au cœur d’une structure en origami et l’on se sent immédiatement immergé dans un ailleurs un peu cartoonesque. Le menu de tapas japonais est idéal pour les groupes, les prix sont très compétitifs durant le 5 à 7. Une belle sélection de sashimis, les incontournables edamames et même un bon gros bol de ramen fumant satisferont les gourmands et les gourmets.

Harbin Dumplings (4801, boul. St Laurent, Montréal)

Y’a-t-il quelque chose de plus réconfortant qu’une assiette pleine de raviolis chinois charnus gorgés de bouillon? Je n’en suis pas certaine. Je voulais depuis longtemps essayer ce resto chinois perdu en plein Mile-End pour voir s’il y avait un adversaire sérieux pour détrôner mon adresse préférée, le Mai Xiang Yuan dans le quartier chinois. Bien que l’endroit soit sympathique, plus joli que ses homologues du Chinatown, je dois dire qu’il n’a pas su gagner mon cœur complètement. J’ai beaucoup aimé qu’il y ait l’option de manger les raviolis cuits à la vapeur servis à même de jolis paniers de bambous, mais j’avoue qu’ils étaient moins goûteux. Les prix sont également un peu plus élevés que dans les bouis-bouis du quartier chinois, mais ils restent très abordables par rapport aux restaurants avoisinants.

Satay Brothers (3721 Notre Dame Ouest, Montréal)

Ce restaurant familial singapourien est un véritable coup de cœur! Il est en phase de devenir un incontournable du Sud-Ouest (et même du grand Montréal). Leur nouveau restaurant ne semble pas se désemplir, tout comme leur stand estival qui a pignon sur rue au Marché Atwater, ce qui enchante visiblement le personnel accueillant qui a littéralement visé dans le mille avec leur concept rafraîchissant de restaurant. Les produits servis sont de qualité, le menu est succinct, mais tout y est succulent et l’ambiance un peu kitsch aux coloris flamboyants va de pair avec leur cuisine d’inspiration street foodsingapourienne unique et relevé. Brochettes juteuses, soupes-repas généreusement piquantes et petits pains vapeurs incontournables nous font goûter Singapour à petit prix, soit un hybride culinaire qui allie les saveurs de l’Indonésie, de l’Inde, de la Chine et de la Malaisie.

«

»

what do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *